UNE AUTRE FAÇON DE VOIR LE SOLEIL

March13, 2019

1

Description

Le soleil est le cinquième des arcanes majeurs du tarot divinatoire de Marseille.

Le soleil a bien avancé dans son chemin de vie initiatique. Le soleil est symbole de concrétisation

et de fécondité. Cet arcane fait partie de la famille des 3 astres, avec L’ÉTOILE et LA LUNE.

Je rappelle que cette famille d’arcanes exprime des forces et lois de l’ordre du cosmique

qui produisent des résonances au plus profond de nous-mêmes soit, qui influencent

et agissent inconsciemment sur notre fonctionnement psychomoteur. Dans un tirage courant,

cet arcane peut signaler le discernement, l’éclaircissement d’une situation, d’un événement passé

ou actuel, ce qui procure des éléments nouveaux à la pensée. Cet aboutissement, cette mise en lumière

est neutre puisque l’effet provoqué va dépendre de la façon individuelle de percevoir

et Le Soleil annonce des succès, une période favorable et sereine dans la joie et la plénitude.

Des liens affectifs enrichissants dont il convient de profiter avant que la roue tourne,

une belle rencontre amoureuse,une nouvelle relation amoureuse,des récompenses matérielles

et morales, des encouragements, des gratifications. C'est le sommet qu’on voulait atteindre qui se montre...

C’est la lumière au bout du tunnel. C'est la fin des soucis, des litiges et des obstacles.

Interprétations courantes du soleil dans son aspects positif : Cet arcane est synonyme de bonheur, de chaleur ,

de réceptivité et de joie. Il apporte la réalisation de soi, la chance et le progrès en toutes choses.

Le Soleil véhicule des notions telles que l’altruisme, la fidélité, la liberté et la vérité.

Il favorise grandement la confiance en soi et l’affirmation de soi positive.

Dans un tirage

Vie amoureuse : bonheur conjugal, relation joyeuse et harmonieuse, rencontre, chaleur et sincérité dans les couples

et les relations, la concrétisation des rêves et la fécondité.

Domaine professionnelréussite dans la sphère professionnelle, progression sociale, bien-être au travail

et avec les collègues, situation saine. 

Tirage financier: gains importants.

Tirage vitalité : énergie vitale débordante. 

Message de l’arcane : Le Soleil vous conseille de vous laisser aller à l’optimisme. Les choses vont bien.

 N’allez pas chercher la petite bête. Il est bon de savoir profiter du moment présent et des joies du quotidien. Le bonheur n’attend pas,

profitez-en ! 

Interprétations courantes du soleil dans son aspects négatifCet arcane peut aussi être synonyme

de troubles et de difficultés. Le Soleil dans sa polarité négative peut aussi être annonciatrice d’obstacles,

de délais et de manque de chance dans les projets entrepris. 

Amour sans chaleur, manque ou refus d'entraide, manque d'amitié, refus de construire ensemble,

ne pas arriver à se séparer du passé, manque de solidarité, bonheur, compromis, refus  des différences,

égocentrisme, personne froide et inamicale, problèmes de communication, mauvais contrat,

refus d'une nouvelle vie, peu de joie de vivre, mauvaise association, trop de chaleur, coup de soleil,

personne qui croit en un père cosmique punisseur, manque de fraternité entre les êtres humains,manque de tolérance.

Le soleil entraîne l’aveuglement par l’orgueil et la désillusion.

Vie sentimentalephase de repli sur soi, rencontres infructueuses, solitude, relations troubles, peu claires, apportant du négatif. 

Plan professionnel : difficultés dans le travail, promotion repoussée, projets non aboutis, recherche d’emploi infructueuse. 

Tirage financierattention aux dépenses.

Tirage vitalitéprendre soin de soi et de sa santé est nécessaire. 

Message de l’arcaneLe Soleil vous conseille de ne pas vous laisser éblouir et de ne pas vous mentir à vous-même.

La vérité est parfois douloureuse mais nécessaire pour aller de l’avant.

Bonheur, illumination, fraternité, joie, éloquence, période constructive, succès en tous genres. 

Amour chaleureux et sincère, entraide, profonde amitié, construire ensemble, nouvelle vie, solidarité,

bonheur, communication, bon contrat, bonne association, été, chaleur, sortir au soleil,

l'âme guide la personnalité, tolérance, la coopération entre êtres humains apporte des possibilités

supérieures à ce que l'on pourrait faire seul, fraternité, enfants, père tendre, tendresse, contacts humains,

rivière, évaporation.

Vue métaphysique et symbolisme

Le soleil, tel qu’il est dessiné par Pamela Colman Smith, est une représentation de l’archétype de l'enfant"

tel que décrit par C. G. Jung. Le soleil lui-même, possède des symboles ronds, par exemple les tournesols

à l'arrière-plan appartiennent à cet archétype. Le Tarot de Pamela Colman Smith et Arthur Edward Waite

regorge d'animaux : Des poissons, des oiseaux, beaucoup de chevaux, des serpents, un chat, un cancer,

un escargot, un loup, des créatures mythiques et bien sûr des chiens. Avant d'entrer dans l'analyse  des décors

et des acteurs sur la "scène" de la carte, j'aimerais approfondir un peu l'archétype enfantin.

Dans le sens d'un archétype enfantin, nous devrions aller un peu plus loin dans l'une des histoires

d'enfant les plus célèbres de toutes. Bien sûr, je parle de l’Enfant Jésus et de son destin dramatique

en tant que notre Christ comme Rédempteur par son sacrifice sur la croix et au-delà.

Le début de cette histoire, cependant, se trouve dans une mangeoire, à côté de laquelle

nous trouvons des bœufs et des ânes comme animaux. La nature elle-même semble protéger l'enfant précieux.

Sur l’arcane du soleil l'enfant brandit courageusement sa bannière, car sa tâche est d'apporter

la culture, pour laquelle le "feu" flamboyant de la bannière rouge (et la plume rouge) est un symbole archaïque.

La conscience doit continuer à se développer et nous devons, d'une certaine manière, redevenir comme des enfants.

Cette vision psychologique de la profondeur amène une certaine allusion aux événements archétypaux en arrière-plan.

Peut-être que le paysage de la carte nous semble tout à fait  "normal" lorsqu'on le regarde spontanément :

Après tout, un petit enfant est assis nu avec une énorme bannière sur un cheval devant un gigantesque soleil magnifié?

Au lieu de cela, la carte semble très joyeuse et optimiste pour nous. Pamela Colman Smith a donc une fois de plus

réussi à s'attaquer aux couches les plus profondes de notre être sans détourner notre esprit peu fiable.

Et nous semblons comprendre spontanément que tout cela est correct. Quel artiste remarquable !

Malheureusement, elle gagnait ridiculement peu de son tarot, et à la fin elle est morte dans la dette et la pauvreté.

Elle a créé LE jeu de Tarot que TOUT LE MONDE connaît vraiment et qui a également été un modèle pour d'innombrables clones.

 Que voyons-nous sur la "scène" de cette carte ?

Un ciel bleu, sans nuages, avec un soleil surdimensionné, sous un mur gris derrière lequel fleurissent quelques tournesols,

le sol n'est pas visible. Comparé à beaucoup d'autres cartes, le paysage est relativement " plat ".

Le soleil porte un visage aux expressions faciales neutres et émet 11 rayons droits et 10 ondulés.

Et puis il y a un rayon "accidentel" à moitié ondulé que Katz et Goodwin appelaient OSL.

Les rayons du soleil nous rappellent le nombre des grands arcanes (après le soleil, il ne se passe plus rien de nouveau).

Devant le mur, il y a un cheval brillant sur lequel un enfant nu est assis sans selle - les bras tendus

et une longue bannière rouge à la main gauche. L'enfant porte une plume rouge sur la tête

et une couronne de fleurs avec 6 "mini tournesols" en cheveux blonds. 

Loin des anciens Tarots (comme le Tarot de Marseille, mais aussi le Tarot d'Oswald Wirth)

Smith et Waite ont leur propre symbole. Les tournesols sont encore un symbole assez évident pour le soleil,

mais pourquoi les deux enfants ont-ils été remplacés par un seul ? Et pour le cheval ? La bannière rouge ? La plume rouge ?

La plume rouge.

On trouve une plume rouge dans le grand arcane,la mort (qui dans la plupart des livres de Tarot est aussi appelée

carte partenaire du soleil), mais aussi sur la carte de l'imbécile. Nous ne trouvons pas de plumes rouges du tout

dans les petits arcanes, mais dans certaines cartes de cour : Le Chevalier d'Épées, le Valet des Barres

et le Chevalier des Barres portent aussi des plumes rouges comme coiffure.

Le soleil, la Mort ,le Valet de cannes, le Chevalier des Bâtons le Chevalier d'épée et  l'imbécile portent  la plume.

Que signifient ces plumes ? Tout d'abord, on remarque que toutes les plumes du Tarot de Smith et Waite sont rouges -

tout comme la bannière que l'enfant porte sur la carte "Le Soleil". Ainsi, les plumes, qui peuvent aussi se déplacer

facilement dans le vent, ressemblent toutes un peu à des flammes et pourraient pointer vers l'élément feu.

De plus, les plumes sont aussi un symbole de l'élément air en raison de leur légèreté "plume".

Après leur mort, les anciens Égyptiens laissèrent la déesse Maât peser leur cœur contre une plume -

seulement si le cœur était juste et vrai, il pesait moins que la plume et le défunt pouvait entrer dans l'au-delà pacifique.

Au fait, Maât elle-même portait une plume d'autruche sur la tête.

Regardons la forme de la plume :  horizontale - pour ainsi dire dans une position centrale équilibrée mais flottante -

D'autre part, la plume  prolongée par la bannière rouge dans la main de l'enfant est plus qu'un signe clair :

c'est l'un des symboles les plus importants sur cette carte.

Avec la mort, le soleil, bien sûr, relie toujours le cheval et le port d'une bannière.

Aucun de ces "accessoires" n'existe dans le Tarot de Marseille, ni sur l’arcane de la mort, ni sur celle du soleil.

Mais aussi avec le fou il y a une autre similitude : la position étendue des mains de l'enfant et du fou est très semblable.

L'imbécile a aussi un animal utile à ses côtés avec son chien. On dirait presque qu'il s'agit de l'aîné des enfants du "soleil",

qui peut maintenant se tenir debout et dont le compagnon animal peut donc être un peu plus petit.

Derrière les murs.

Il est intéressant de noter qu'il n'y a pas un seul mur, un seul fond dans tout le tarot de Smith and Waite

comme celui du soleil. Et c'est incroyable, parce qu'en tant que dramaturge expérimentée, Pamela Colman Smith

avait l'habitude de recycler ses accessoires dans d'autres scènes. D'innombrables parallèles entre les cartes le prouvent. 

D'un autre côté, les accessoires sont aussi souvent peints. Avec les grands arcanes, la grande prêtresse et la justice

attirent mon regard : au lieu d'un mur, nous trouvons des rideaux. Avec le petit arcane on trouve des haies des vignes

et enfin la nappe au sol.

Un mur peut signifier quelque chose de banal : L'enfant sur le cheval est enfermé. Pauvre enfant.

Peut-être a-t-il franchi une frontière symbolique ou réelle ?

Des rayons de soleil droits et tortueux.

Le soleil émet 11 rayons droits. Et 10 "tordues" ou ondulées. Il y a toujours ce demi-rayon

qui n'allait pas juste à côté (la "Oh sh) de Katz. On peut donc supposer qu'à l'origine 11 rayons droits

et 11 ondulés étaient prévus, un équilibre parfait, peut-être des parties "mâle" et "femelle"

comme certains livres de Tarot le disent. Mais nous retrouvons un équilibre et la perturbation

très probablement involontaire de l'équilibre par l'inachevé 11ème rayon de soleil ondulé nous montre

que cet équilibre est en fait très facilement vulnérable. Pas seulement pour l'enfant, qui doit s'équilibrer

sur le cheval sans selle, mais aussi pour Pamela Colman Smith, qui voulait équilibrer ses rayons de soleil.

Entrée à Jérusalem.

Pour les catholiques Waite et Smith, le symbolisme du dimanche des Rameaux - l'entrée de Jésus à Jérusalem

sur le dos d'un âne - était certainement une image familière. Le dimanche des Rameaux marque le début

de l'histoire de la Passion qui, une semaine plus tard, conduira à la crucifixion au Golgotha. Dans l'Église catholique,

le rouge est la couleur liturgique du dimanche des Rameaux - la couleur du sang, du feu et de l'Esprit Saint.

Non seulement l'utilisation déconcertante d'un drapeau rouge dans la main de l'enfant trouve ici une explication,

mais aussi l'allongement des bras de l'enfant sur le cheval car nous suspectons déjà le lien avec

la crucifixion de la passion chrétienne. Et à y regarder de plus près, la couronne florale sur la tête

donne un halo tout à fait reconnaissable.  Seuls les disciples qui avaient jalonné le chemin de Jérusalem

ont été remplacés ici par de modestes tournesols. D'autre part, leurs fleurs ne pointent pas, comme d'habitude,

vers le soleil dans le ciel mais sont tournées vers l'enfant sur le cheval, qui ainsi - dans l'esprit de l'archétype enfantin -

a pris la position du soleil lui-même.

L'archétype de l'enfant rédempteur du monde se retrouve dans le christianisme ainsi que dans d'autres religions du monde,

bien que le symbolisme catholique ait été très largement transformé dans la carte "Le Soleil".

Le motif de la résurrection de la mort mentionné dans l'hymne est donc déjà explicitement représenté dans la carte suivante "Cour".

Un enfant est tout d'abord petit et faible, sous une forme archétypique encore beaucoup moins que cela :

dans des circonstances miraculeuses, il est venu au monde exposé sans défense à un monde qui le met en danger

(dans le christianisme on pense, par exemple, à Hérode).

Dans presque tous les mythes, qui ont pour origine l'archétype de l'enfant, on retrouve la naissance miraculeuse,

souvent aussi sous la forme d'une naissance vierge. Pourquoi ? Il ne s'agit pas du tout d'un véritable enfant biologique,

mais d'une naissance "psychologique" : le moi émerge, et une de ses caractéristiques les plus frappantes

est la séparation douloureuse du monde. Aujourd'hui, le mur prend enfin tout son sens : le mur sépare le moi de l'univers

et est donc le facteur décisif pour la suite du développement. Si nous ne faisions qu'un avec l'univers

(que nous sommes définis sur le plan métaphysique, mais pas sur le plan psychologique !),

nous aurions du mal à nous développer davantage en conscience.

Ainsi, la lumière du soleil est aussi un symbole de conscience (et les ténèbres en sont toujours un pour l'inconscient),

l'acte héroïque de l'enfant consistera désormais à apporter la lumière et à intégrer dans notre psyché

des contenus auparavant inconscients. Le disque circulaire du soleil représente l'intégralité

à laquelle on aspire dans le processus d'individuation.

Le cheval sur le dos duquel l'enfant monte est traditionnellement un symbole de l'inconscient en tant qu'animal.

Notre enfant ne combat pas l'inconscient, mais en a fait un allié et est soutenu par lui.

Cependant, il doit garder son équilibre, il n'y a pas de selle fixe. Il devra agir en conséquence avec prudence,

afin de ne pas surcharger le cheval. Ou moins symbolique : les contenus inconscients

ne deviendront pas conscients sans résistance, nous devons faire très attention à ne pas perdre notre équilibre.

Remarque : Bien sûr, nous savons aujourd'hui que la conscience des animaux supérieurs

(comme les chevaux, mais aussi les chiens, les dauphins, les baleines, etc.) est beaucoup plus semblable

à notre propre conscience humaine que notre ignorance traditionnelle de nos semblables ne l'a jamais voulu.

Il y a sans doute des différences de conscience entre les humains et les animaux, les frontières sont floues.

Mais ce sont des connaissances que Waite et Smith n'avaient pas à leur disposition et l'animal représente donc notre inconscient.

Culte du soleil

Dans de nombreux livres de Tarot, on trouve des références à la signification du soleil dans les anciennes religions

des anciens Egyptiens, des Sumériens, des Babyloniens et des anciens Grecs ou dans l'ancien Panthéon islandais

(où le soleil est finalement avalé par le loup Skalli pendant la fin du monde "Ragnarök").

Pour les premières civilisations avancées occupées par l'agriculture, il n'y avait presque rien de plus important

que le soleil, grâce auquel on pouvait lire l'heure du jour, l'année et la saison. Pas de récolte sans soleil.

Pas de périodes de hautes eaux sur le Nil sans soleil. Pas de nouveau jour à moins que le soleil ne décide tôt le matin

de faire un autre tour dans le firmament. Le soleil n'était pas seulement un symbole abstrait de la vie, mais

dans les anciennes régions un Dieu très puissant, qui n'avait rien de moins que la vie du peuple complètement entre ses mains.

Par conséquent, nous pouvons encore estimer l'importance de cette carte à ce jour. Les forces qui apparaissent ici

sont parmi les plus puissantes de notre univers. Et donc aussi dans l'univers pas si petit de notre psyché.

Des mondes parallèles.

Après tout le symbolisme mystique et métaphysique, je voudrais conclure en jetant un regard concret sur un détail de l'image.

A côté du drapeau rouge, le geste saisissant des bras largement déployés (avec leur symbolisme de croix cachée)

attire l'attention. Par le soleil (le bras) l’imbécile (les pauvres) et par les amoureux (les bras de l'archange.)

Des bras très tendus que l'on ne retrouve que sur ces 3 photos. Et en effet les 3 cartes révèlent aussi

la quintessence de ce geste. Les trois cartes montrées ici sont aussi les seules dans le Tarot entier sur lesquelles un soleil est montré.

(La lune et les 8 calices montrent une éclipse solaire plutôt que le soleil brillant.)

La nature cosmopolite et insouciante de l'imbécile se retrouve aussi dans notre carte de l'enfant du soleil.

Nous avons déjà regardé la plume de feu sur la tête, ainsi que l'animal utile, mais nous devrions aussi inclure

les bâtons symboliques dans notre contemplation :  Sur la carte du soleil, le bâton est caché comme le bâton

de la bannière rouge, sur  l'idiot il est montré comme un bâton de marche, au bout duquel un sac est lacé.

A côté des plumes rouges "flamboyantes", l'élément feu à nouveau, cette fois discrètement caché.

Une des qualités psychiques attribuées au feu est celle de l'intuition.

En même temps c'est une bénédiction, une posture d'étreinte, que l'on retrouve aussi dans l'ange de la carte "Amoureux".

N'est-ce pas aussi un geste de pardon, surtout dans la Chute de l'Homme au Paradis, qui est si centrale pour les amoureux ?

Et avec le symbolisme du dimanche des Rameaux dont il a été question plus haut, il semble qu'il s'agit

d'un renouvellement de la promesse : vous serez pardonné. Le message chrétien originel de la charité transparaît ici.

Et en effet, certains (comme Katz & Goodwin [Secrets of the Waite-Smith Tarot", Llewellyn, 2015])

veulent reconnaître un tout petit "Love" sous la signature de Pamela Colman-Smith sur cette même carte du soleil.

 

 

 

 

 

 

Tags:Voyance | arcane majeur | soleil | Tarot | archétype | symbolisme | métphysique | Waite and Smith

Article PrécédentArticle Suivant

Comments

  • Lydia5 days ago

    J'adore cette carte

Laisser un commentaire